Propriétaire sans apport

La défiscalisation

Devenir propriétaire sans apport ? C'est possible. Cela passe par le prêt à 110%....

Certaines banques acceptent de financer les investissements immobilier dans leur intégralité, y compris les frais, sous certaines conditions. C'est sur qu'il est préférable d'avoir un apport personnel qui couvre 20% du montant de l'opération (frais inclus) car en réalisant une épargne préalable, vous prouvez à votre banquier que vous avez une capacité à épargner et vous obtiendrez donc plus facilement un crédit. Cepedant, si vous n'avez aucune épargne, Il reste une solution : le crédit frais compris. C'est ce que l'on appelle le crédit à 110%.

Devenir propriétaire sans un sou en poche ne relève pas forcément d'une totale utopie. Certains établissements bancaires acceptent de financer des acquisitions immobilières dans leur intégralité, frais compris. A certaines conditions... Il faut d'abord savoir que les frais de notaires varient entre le neuf et l'ancien :

Type d'investissement Frais de notaire
Bien immobilier neuf 3%
Bien immobilier dans l'ancien entre 7% et 8%

Contactez-nous pour plus d'informations !

Comment avoir un financement à 110% ?

Comme l'explique Sophie Magnan, responsable produit au Crédit foncier :

Ce type de financement concerne essentiellement deux clientèles à la typologie extrêmement variée. D'une part une clientèle jeune mais néanmoins dotée d'un fort potentiel, qui n'a pas eu le temps de se constituer une épargne suffisante et d'autre part une clientèle plus aisée et plus avancée dans la vie qui dispose d'une épargne conséquente, mais ne peut la mobiliser immédiatement. C'est le cas notamment de détenteurs de plan d'épargne ou de placements boursiers qui jugent la conjoncture peu favorable à la revente de leurs actions.

Comme tout prêt, votre dossier fera l'objet d'une étude minutieuse. Les banques prennent le minimum de risque, elles doivent donc s'assurer que les candidats seront capables de rembourser. Ce risque est analysé en fonciton de la situation de chacun, et prend en compte son âge, l'état de cescomptes, son seuil d'endettement... Les banques inspectent également l'investissement lui-même, et s'assurera de la qualité, de l'emplacement et de la plus value du bien acquit.

Votre taux d'endettement est également très important. En effet, les banques admettent communement qu'il ne faut pas consacrer plus du tiers de ses revenus au remboursement de ses crédits et loyers. Pour simplifier la chose, disons qu'il ne faut pas que vos charges actuelles dépassent 33% de vos revenus.

Les différents types de financement bancaire à 100 ou à 110 % sont les mêmes que pour les crédis classiques. Vous avez les crédits à taux fixes, à taux révisables, à échéances modulables ou emboîtables, tout reste accessible. Cela peut être interessant pour les plus jeunes,qui ont moins de visibilité quant à l'évolution de leur situation professionnelle, comme pour les moins jeunes. Vous pouvez également avoir des aides en prétendant aux prêts aidés : ainsi le PTZ (Prêt à Taux Zero) ou le prêt 1% employeur sont des options à ne pas négliger ! N'oubliez pas non plus le PEL (Prêt Epargne Logement) ou les prêts départementaux qui sont autant de solutions à envisager.

Tous peuvent se cumuler. Mais le plus souvent, la technique du lissage est proposée. Elle consiste à calculer une mensualité unique pendant toute la durée du crédit.

Nous contacter